Le HCSP (Haut Comité de la Santé Publique) a publié un avis le 10 décembre, à la demande du Directeur Général de la Santé :

« Avis relatif à la mise en oeuvre de l’éducation thérapeutique du patient depuis la loi n°2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST) ».

Il fait le point sur l’offre nationale d’ETP à partir des données de la DGS :

  • 3950 programmes autorisés depuis la loi HPST, dont la majorité est portée par des structures hospitalières
  • 3.9% des programmes sont portés par une structure de ville en 2014
  • 31% des programmes concernent le diabète, 14% les maladies cardiovasculaires, 10% les maladies respiratoires
  • 14% sont destinés à des patients porteurs de poly-pathologies

Il présente ensuite les freins et les leviers au déploiement de l’ETP (cadre règlementaire, caractéristiques de l’offre, acteurs, financement, gouvernance…) et propose 18 recommandations portant sur :

– le rôle des instances régionales et nationales, notamment pour promouvoir une plus forte participation des patients, ou promouvoir plus largement l’ETP vers le grand public et les professionnels ;

– la prise en compte des inégalités sociales de santé ;

– l’enrichissement des connaissances en ETP, par le développement de la recherche.

Accéder à l’avis sur le site du HCSP.